Fessée

Même si dans mon esprit les rapports Dominante/soumis n’ont rien à voir avec des rapports sadomasochistes (Où la Maîtresse devient l’esclave d’un soumis qui fait souvent tout pour être puni), il n’en est pas moins vrai qu’ils se placent (en terme d’analyse transactionnelle au moins) sous le signe du rapport adulte/enfant où l’une est détentrice de l’autorité et l’autre doit se soumettre à cette autorité.

Difficile de trouver mieux que la fessée pour symboliser ce rapport de soumission du petit garçon face à l’autorité féminine.

Ainsi en dehors de toute idée punitive, fesser de temps en temps son Chevalier peut-être pour une Reine un bon moyen de lui rappeler qui détient l’autorité et qui doit obéir.

Par ailleurs il peut être bon de lui rappeler aussi que si les fesses de sa Reine doivent être objet de vénération, les siennes n’ont pas la même valeur et peuvent servir d’objet décoratif quand ont les fait rougir.

 



Regard

Jamais votre Reine ne s’est abaissée à prendre votre sexe en bouche. Une Reine ne se donne pas ainsi à son chevalier, surtout lorsqu’il à un zizi de page qui l’amuse plus qu’il ne l’excite.

Elle aime néanmoins :

  • vous savoir à côté d’elle lorsqu’elle pratique ainsi cet exercice avec un amant.
  • que vos regards se croisent, pour lire dans vos yeux toute la frustration qu’il y a à la sentir aussi experte dans cet art qu’elle ne pratiquera jamais avec vous.
  • savoir que vous angoissez à l’idée qu’il jouisse dans sa bouche (comme c’est toujours le cas) puisque vous savez qu’elle viendra vous embrasser afin de vous offrir le sperme qu’elle aura ainsi collecté.

Elle aime vous savoir soumis et heureux de partager ses bonheurs.


Partage

Si votre Reine vous veut chaste, non seulement par respect pour elle mais aussi parce que vous n’êtes pas assez bien membré pour la satisfaire, elle vous aime et aime parfois partager avec vous les moments d’intimité qu’elle a avec son ou ses amants.

 

Plutôt que la douche, elle préfère utiliser votre bouche pour nettoyer la semence déposée dans son ventre par un autre que vous (forcement).

Elle sait combien cet acte de soumission est humiliant pour vous mais ce sentiment de pouvoir qu’elle exerce sur vous ranime sa libido et la douceur de votre langue lui procurera le dernier orgasme de sa soirée.

Vous êtes cocu mais content…

 


Vénération au quotidien

Bien sûr une Reine et son chevalier ont des impératifs de vie au quotidien mais il est facilement possible pour la Reine de rappeler à son chevalier la place qu’il occupe dans leur couple.

Très rapide : Elle peut lui demander de se mettre à genoux et lui présenter ses fesses à embrasser à travers ses vêtements.

A peine plus long : Elle peut lui demander de se mettre nu en signe d’obédience et lui présenter son anus à lécher en signe de soumission. (Le mot anus étant réservé au chevalier qui lui doit le respect, elle lui demandera sans doute de lui lécher le cul ou pire le trou du cul afin de rendre cette caresse buccale plus humiliante et se sentir d’autant plus grande)

Quelques minutes prises par ci par là dans une journée, qui permettent même en vivant "normalement" de rappeler à chacun ses droits et devoirs.


Armure d’un chevalier moderne

Lorsqu’une Reine choisit son Chevalier, elle lui offre souvent l’armure qui le protégera contre lui-même et l’assurera de sa fidélité et de sa chasteté.

Bien que toute petite, cette armure – une cage de chasteté – a des implications très fortes dans la vie d’un couple.

Quel que soit le cérémonial de remise de cette "parure", il marque le point de départ de l’appartenance totale du chevalier et de son acceptation d’être contrôlé dans ce qu’il a de plus intime, sa virilité.

Plus discrète à porter qu’un collier, cette cage est le pendant de la liberté sexuelle de la Maîtresse et le symbole de son pouvoir.

Alors que sa Reine est libre d’avoir des amants (ou pas) de demander du plaisir à son chevalier à chaque instant de la journée, ce dernier ne peut plus se masturber ni même effleurer son sexe sans l’accord de cette dernière. Il est totalement vulnérable et dépendant du bon vouloir de sa Maîtresse dans la quête de ses besoins les plus intimes et perd définitivement son statut de mâle.



Bain de pieds

S’il peut être un devoir pour un chevalier (et si sa Reine le souhaite) de vénérer ses bottes, symboles de son pouvoir féminin, il ne doit pas oublier que ces bottes protègent des pieds qui méritent aussi son attention.

Là aussi et suivant la volonté de sa Reine il pourra être amené à les masser ou à nettoyer de sa langue toutes les traces et odeurs de transpirations qu’une journée éprouvante aura pu créées