Offrande

En acceptant de porter une cage de chasteté, un chevalier fait un cadeau à sa Reine, puisqu’il lui offre le contrôle de ce qui fait l’essentiel de sa virilité, sa capacité à avoir des érections et à jouir.

Ce cadeau aura d’autant plus de prix qu’Elle la lui fera porter – en signe de soumission à sa Féminité – au moment même où Elle le fera cocu, c’est à dire au moment où Elle profitera de l’érection et de la jouissance d’un autre homme que lui.







Cadeau

Même s’il a un zizi de petit garçon, une Reine peut souhaiter – pour des raisons qui lui sont propres – pratiquer la fellation sur son chevalier.

Elle doit cependant veiller à rendre cette caresse humiliante – par exemple en lui rappelant qu’Elle n’avait jamais vu une si petite quéquette – afin qu’il ne puisse pas interpréter cet acte comme un effet de sa virilité ou un dû de la part de la Femme envers un homme, quand bien même il serait soumis à son autorité.



Habillée

Quel que soit son sexe, une personne vêtue prends toujours l’ascendant sur une personne nue.

En restant ainsi habillée une Reine peut momentanément aimer se sentir soumise en se faisant "prendre à la hussarde" tout en conservant sa supériorité sur un mâle, fut-il son amant.

Le seul problème dans cette position, c’est qu’en l’absence de préservatif (si Elle fait confiance à son amant), le sperme de ce dernier, en s’échappant par gravité de son intimité, risque de salir ses bas.

Lorsque son chevalier n’est pas loin et qu’il est un gentleman bien éduqué par sa Maîtresse, sa langue saura récolter le surplus et éviter ce désagrément.