Archives du mot-clé Humiliation

Participation passive

En demandant à son chevalier de lui mettre sa chaine de cheville, une Reine le fait participer – au moins dans l’esprit – au processus qui l’amènera sans doute à être une nouvelle fois cocu.

Même s’il n’a pas vraiment le choix (comment pourrait-il dire non ?), Elle le ainsi rend complice de sa propre déchéance et, comme lorsqu’Elle le branle pour lui faire avouer ses désirs, sa responsabilité étant engagée, il n’aura aucun moyen de se plaindre ultérieurement.

Sopalin

Quelle que soit leur complicité et l’amour qu’Elle porte à son chevalier, au point d’accepter de le branler, une Reine peut aussi lui rappeler (et ce d’autant plus qu’il est chaste) que son sperme a peu d’importance à ses yeux en le faisant éjaculer sur un essuie-tout.

Cette pratique aura aussi l’avantage – lui qui ne l’a plus – de renvoyer à ce dernier l’image d’un adolescent puceau n’ayant pas encore accès à l’intimité d’une Femme.

Quand Elle décide

Puisqu’Elle est Maîtresse de la sexualité de son chevalier, c’est naturellement la Reine qui décide si et quand Elle pourrait avoir envie de le branler.

Un jeu un peu pervers pourrait consister à pratiquer cette branlette alors que passe à la télé son émission favorite, un film qu’il aime, voire un match de foot qu’il tenait particulièrement à regarder.

Ainsi il ne pourra se concentrer totalement ni sur l’une ni sur l’autre mais après tout choisir c’est renoncer et c’est son problème à lui et certainement pas le problème de sa Maîtresse, puisque c’est Elle qui lui donne le choix.