Archives du mot-clé Bottes

Fessée

Même si dans mon esprit les rapports Dominante/soumis n’ont rien à voir avec des rapports sadomasochistes (Où la Maîtresse devient l’esclave d’un soumis qui fait souvent tout pour être puni), il n’en est pas moins vrai qu’ils se placent (en terme d’analyse transactionnelle au moins) sous le signe du rapport adulte/enfant où l’une est détentrice de l’autorité et l’autre doit se soumettre à cette autorité.

Difficile de trouver mieux que la fessée pour symboliser ce rapport de soumission du petit garçon face à l’autorité féminine.

Ainsi en dehors de toute idée punitive, fesser de temps en temps son Chevalier peut-être pour une Reine un bon moyen de lui rappeler qui détient l’autorité et qui doit obéir.

Par ailleurs il peut être bon de lui rappeler aussi que si les fesses de sa Reine doivent être objet de vénération, les siennes n’ont pas la même valeur et peuvent servir d’objet décoratif quand ont les fait rougir.

 

Bain de pieds

S’il peut être un devoir pour un chevalier (et si sa Reine le souhaite) de vénérer ses bottes, symboles de son pouvoir féminin, il ne doit pas oublier que ces bottes protègent des pieds qui méritent aussi son attention.

Là aussi et suivant la volonté de sa Reine il pourra être amené à les masser ou à nettoyer de sa langue toutes les traces et odeurs de transpirations qu’une journée éprouvante aura pu créées

Jupe en cuir et bottes pour Reine à vénérer

Toute Reine aime recevoir les hommages de son chevalier. SI ce dernier doit l’aimer sans contrepartie le fait qu’elle porte du cuir et des bottes renvoie aux yeux de ce dernier l’image de son pouvoir et le rend plus vulnérable.

Devoir embrasser ses bottes ou son corps à travers sa jupe est un signe d’obédience. Le fait que la jupe soit évasée permettrait à la Reine de la soulever (sans avoir à se découvrir plus) pour faire honorer également son temple sacré (et souvent réservé à ses amants) et profiter ainsi un peu plus du pouvoir qu’elle exerce sur son chevalier.