Archives du mot-clé Féminité

Vénération au quotidien

Bien sûr une Reine et son chevalier ont des impératifs de vie au quotidien mais il est facilement possible pour la Reine de rappeler à son chevalier la place qu’il occupe dans leur couple.

Très rapide : Elle peut lui demander de se mettre à genoux et lui présenter ses fesses à embrasser à travers ses vêtements.

A peine plus long : Elle peut lui demander de se mettre nu en signe d’obédience et lui présenter son anus à lécher en signe de soumission. (Le mot anus étant réservé au chevalier qui lui doit le respect, elle lui demandera sans doute de lui lécher le cul ou pire le trou du cul afin de rendre cette caresse buccale plus humiliante et se sentir d’autant plus grande)

Quelques minutes prises par ci par là dans une journée, qui permettent même en vivant "normalement" de rappeler à chacun ses droits et devoirs.

Bain de pieds

S’il peut être un devoir pour un chevalier (et si sa Reine le souhaite) de vénérer ses bottes, symboles de son pouvoir féminin, il ne doit pas oublier que ces bottes protègent des pieds qui méritent aussi son attention.

Là aussi et suivant la volonté de sa Reine il pourra être amené à les masser ou à nettoyer de sa langue toutes les traces et odeurs de transpirations qu’une journée éprouvante aura pu créées

Origines de la domination et de la supériorité Féminine

 Traduction d’un texte d‘Elise Sutton (Psychologue américaine et Dominatrice)

Qu’est ce que la domination Féminine ? Le terme lui même semble être incongru dans une société dominée par les hommes. La domination Féminine n’est pas issue des Femmes dominantes ou Féministes. Ce sont les hommes qui ont inventé l’expression de domination Féminine pour classer leurs désirs par catégories sexuelles et sociales de se soumettre au genre Féminin.

Ma curiosité pour la domination Féminine s’est développée au cours de vingt années d’études et de pratique de cette dernière. J’ai appris beaucoup sur les sujets qui la composent et les désirs des hommes soumis. Quand on parle de ce sujet, j’estime avoir une certaine expertise basée sur mes années d’études, d’observation et de participation. J’ai appris qu’il y a des raisons pour lesquelles les hommes ont des désirs de soumission envers les Femmes. Le fond de la nature d’une personne s’exprime en ce qui concerne la sexualité par différents désirs sexuels. Pour un débutant, un homme qui désire être sur le dessus pendant les rapports sexuels est considéré comme normal mais un homme qui désire recevoir une fessée ou être fouetté par une Femme est considéré comme perverti. Cependant, je suis arrivé à comprendre que dans les deux cas mentionnés, les désirs proviennent du même noyau. Que le désir profond est d’être sexuellement dominé par une Femme. Il est exprimé différemment mais provient de la même motivation profondément enracinée. Non seulement cela, mais cette nature profondément enracinée évolue et l’homme qui a le désir d’être sur le dessus pendant les rapports aujourd’hui peut très bien désirer recevoir une fessée ou être fouetté par une Femme demain.

Une fois que j’ai appris à comprendre à la fois la nature des hommes et des Femmes et la supériorité naturelle des Femmes sur les hommes j’ai obtenu la clef me permettant de comprendre tous les désirs de soumission chez les hommes. Peu importe que ses désirs s’expriment par différents fantasmes. La racine et le noyau de ceux-ci proviennent tous de la même source. À savoir, le désir du genre masculin d’être dominée et régenté par le genre Féminin. Par conséquent, aucune expression de cette nature soumise ne m’étonne ou ne me choque. Je l’ai entendu de la bouche de tous de mes clients masculins et je l’ai vu par moi même en participant à ce style de vie de domination.


Les hommes désirent la punition corporelle, le Féminisation obligatoire, l’humiliation, le god ceinture, les jeux humides (tels que des lavements obligatoires ou des douches dorées), et d’autres activités de D&S (domination et soumission). Les hommes veulent adorer la Féminité en honorant son physique et ses besoins sexuels (culte de corps) et ils veulent être domestiqué par leurs épouses. Mais le fil commun à tous ces désirs sexuels et de docilité est l’attirance pour l’autorité Féminine. Pour moi, c’est la définition exacte de la domination Féminine. La domination Féminine est l’expression de l’amour pour l’autorité Féminine. C’est de cela que la plupart des hommes veulent et ont besoin. Toutes les manifestations fétichistes ou désirs spécifiques sont les expressions extérieures du besoin d’un homme d’aimer l’autorité Féminine.

Des termes comme domination Féminine, suprématie Féminine, et supériorité Féminine ont tous été inventées par les hommes, car ils ont essayé d’expliquer leurs désirs envers le genre Féminin. Ainsi il est raisonnable pour les Femmes d’en profiter en employant ces mêmes termes (ainsi la raison du titre de mon site Web).

Les mots ne sont que des images verbales. Un bon signal envoyé à l’esprit masculin modifiera la programmation acquise par son subconscient depuis son enfance. Les hommes créent la majorité des œuvres d’art, de dessins et d’images représentant la domination Féminine pour exprimer combien les Femmes puissantes sont importantes à leurs yeux et à quel point ils se sentent faibles en leur présence. Ces images représentent ce que les hommes ressentent à l’intérieur d’eux même. Le poète et l’auteur de chanson emploient des mots et l’artiste emploie des images pour exprimer des sentiments profonds. Ainsi lorsqu’une une Femme devient cette image en s’habillant d’une tenue fétichiste, en employant certains mots ou sa voix d’une certaine façon, elle touche la nature docile de l’homme, déclenche ses sentiments et désirs, le rendant faible et vulnérable. Toutes ses barrières et mécanismes de défense tombent alors et la Femme peut agir à sa guise sur l’homme. Ainsi Elle est libre d’agir sur lui d’une manière plus significative. Une vraie liaison intime peut avoir lieu entre la Femme et son partenaire puisqu’à ce moment Elle se voit comme il la voit. Elle sait qu’à ses yeux, Elle est en effet une déesse.

Ainsi je dis aux Femmes : ne soyez pas offensées par les dessins, les vidéos, ou la littérature sur la domination Féminine, quelque en soit le contenu. Au contraire, regardez de plus près ce qui est exprimé par le genre masculin. Qu’est ce que les hommes essayent d’exprimer quand ils produisent des médias qui montrent des hommes attachés et en collier aux pieds d’une Femme ? Demandez vous pourquoi certain sites de D/s Féminins comme « Un autre ordre mondial » ont tant de succès auprès des hommes. Que disent ces images au sujet de la nature soumise de certains hommes ?

Si une Femme y regarde de plus près, en faisant abstraction de sa pudeur et en examinant le message plutôt que le contenu, Elle gagnera de manière incroyable en perspicacité sur la compréhension de la le psychologie masculine. Quel est le message fondamental à toutes ces expressions, indépendamment du contenu ? N’est-ce pas simplement la reconnaissance du genre masculin de se soumettre au genre Féminin ? N’est-ce pas la représentation d’un besoin d’infantilisation intérieure, et d’un besoin d’être discipliné et formé par le genre Féminin ? N’est-ce pas dans la nature vraie de l’homme de s’abandonner au genre Féminin ?

Les Femmes ne doivent pas perdre de vue que ce sont les hommes qui ont besoin de domination Féminine. Ce sont presque toujours eux qui incitent leur Femme à partager ce style de vie. Un homme courageux ayant des désirs de soumission présente la domination Féminine à sa compagne. Pourquoi les hommes font-ils ceci ? C’est parce qu’ils désirent et ont besoin d’être soumis aux Femmes. Qu’importe si la société ou la religion essayent de montrer les hommes sous un jour différent, quelque chose de profondément ancré en eux tend à les rendre attirés par une Femme dominante. Ces désirs vont croître fortement avec l’âge et les hommes passeront des heures innombrables à rêver et fantasmer sur la domination Féminine. Malheureusement, même s’ils luttent contre eux, ses désirs vont les poursuivre et les hanter jusqu’à ce qu’ils puissent les vivre dans une réelle relation amoureuse.

D’un autre coté les Femmes qui prennent le rôle dominant et qui permettent à leur nature dominante de s’exprimer finissent toujours par adorer ce style de vie. Je suis stupéfaite de voir combien de Femmes qui étaient au départ hésitantes au sujet de la domination, aiment tellement leur nouvelle vie qu’elles se disent être incapables de redevenir soumise à un homme ou à d’avoir seulement une relation traditionnelle avec un homme. La domination Féminine libère les Femmes mais également les hommes, en leur permettant d’assouvir leur besoin de soumission. Ce style de vie peut être un rapport de gagnant/gagnant dans une relation de couple.

Mon amour nettoie moi !

En complément de l’article précédent ce que pourrait dire une Reine à son chevalier :

"Mon amour, depuis que tu me sers en tant que chevalier j’ai souvent tendance à "oublier" de m’essuyer après avoir fait pipi. Sans doute parce que je sais que ta langue est si douce et si prompte à me débarrasser de mes petites odeurs intimes lorsque je te le demande."

"Devine : j’ai encore oublié !.. Viens vite me nettoyer…"

Divinité du sexe Féminin

Maintenant souviens-toi que son sexe a toujours été pour la femme un sujet de honte. Son point le plus faible. Il sent, il est humide, il peut exhaler des fluides aux moments les plus délicats.. Bien sur aujourd’hui il y a des moyens de le rendre propre et frais mais l’impression demeure. Comment une femme peut-elle lutter contre cette mauvaise impression ? Si elle est bien servie. Si quelqu’un lui montre une réelle dévotion, une adoration inconditionnelle, une passion illimitée pour son corps et son esprit. Si quelqu’un enfoui son visage contre son sexe, en lèche l’intérieur, boit ses fluides et avale tout ce qu’elle donne.

Alors de quoi pourrait-elle avoir peur ? Comment pourrait-elle être gênée par cet ancien et pernicieux sentiment quand quelqu’un lui montrerait que c’est exactement ce qu’il veut et qu’il le veut d’elle ? A longueur de journée et à longueur de nuit…

Crois-moi, cette passion d’abandon que tu ne croyais pas pourvoir exister, tu la trouveras chez cette femme, son coté animal, monstre sexuel. Et alors elle deviendra totalement sauvage. Elle se posera sur ton visage, te fera lécher son anus, urinera dans ta bouche, jouira de ta langue, s’abandonnera totalement à faire des choses qu’elle n’aurait jamais envisagé pouvoir faire…Crois moi je l’ai vu…

J’aime beaucoup cet extrait d’un texte trouvé un jour sur le net (qui se trouve d’ailleurs sur mon blog)

Gant de toilette

Puisque la Domination Féminine prône – à juste titre – la Supériorité de la Femme et de la Féminité, il me semble inconcevable qu’elle ne passe pas également par l’adoration de la Vulve, non seulement parce qu’elle est conçue pour donner la vie, mais aussi parce qu’Elle est à l’image de ce qui fait la complexité d’une Femme

Uniquement préoccupés par leur propre sexe et à leur besoin de "baiser" trop peu d’hommes prennent le temps de réellement s’intéresser à celui de la Femme, notamment – hélas – lorsqu’il s’agit de lui donner du plaisir.

Rentrer dans le monde de la Domination Féminine est pour eux le meilleur moyen d’oublier leur ego masculin (Qui tourne justement autour de leur pénis) grâce à la chasteté et l’abstinence mais également d’apprendre à ne plus se consacrer qu’au sexe de la Femme et à son bien-être.

Ce bien être passe par naturellement le plaisir mais aussi par l’hygiène. Si les sécrétions et les odeurs de sa Vulve sont encore trop souvent un sujet de honte pour une Femme c’est parce qu’Elle se sent mal à l’aise vis à vis des hommes qui n’en connaissent pas le fonctionnement. Elle n’aura généralement pas ce sentiment auprès d’autres Femmes qui partagent les mêmes problèmes.

Le meilleur moyen pour se sentir à l’aise vis à vis d’un homme passe donc par son éducation afin qu’il comprenne tous les mécanismes du sexe Féminin et que cela ne soit plus un sujet tabou.

Dans une relation D/s cette éducation devrait être suivie de l’implication du soumis pour renforcer ce partage.

Cette implication peut-être indirecte ou directe.

  • Indirecte : C’est lui demander de nettoyer sa Vulve avec une lingette, de gérer son stock de protèges slip, serviettes ou tampons et de toujours veiller à en avoir sur lui si le besoin s’en faisait sentir, être responsable de la gestion de ses gels et savons intimes.
  • Directe : C’est – au-delà des tâches indirectes demandées – utiliser directement sa langue pour procéder aux toilettes nécessaires à une hygiène parfaite.

La méthode directe si elle peut être considérée comme la plus humiliante – elle l’est au moins pour l’homme au regard de notre culture – est aussi celle qui permet le plus meilleur partage émotionnel et physique.

En demandant cette tâche la Femme affirme et assume sa Supériorité. En l’acceptant l’homme reconnaît :

  • La supériorité du sexe Féminin et des valeurs Féminines.
  • Sa soumission à Celle qu’il nettoie ainsi.
  • Un amour vrai pour la Femme dans tout ce qu’Elle est et pas seulement pour son image "glamour".

Une fois la notion de d’interdit dépassée (des deux côtés) la Femme offre ainsi à l’homme ce qu’Elle a de pire (Des sucs et odeurs dont Elle se passerait volontiers) mais aussi ce qu’Elle a de meilleur (Ce qui fait l’essence de sa Féminité). Mieux tout ce qui est lié à son hygiène intime ne sera plus source de honte mais au contraire de plaisir. Plaisir de donner, plaisir d’humilier, plaisir de sentir une langue caresser ses Nymphes, éponger son méat ou fouiller son Vagin pour dissiper des odeurs ou l’inconfort d’une trop grande humidité à chaque fois que le besoin s’en fera sentir..

Une fois qu’il n’y a plus de tabous, il n’y a plus de limites et la langue de l’homme peut faire office de gant de toilette aussi bien pour nettoyer la cyprine, les trace d’urine au sortir des toilettes, les règles ou tout liquide endogène produit par le corps Féminin.(A ce propos une langue peut aussi servir à nettoyer la transpiration des pieds ou des aisselles par exemple!…)

Le cas des règles est particulièrement intéressant. C’est souvent le dernier tabou à faire tomber (surtout au regard de la Femme) mais il apporte deux réels avantages. Le premier physique : Des études ont prouvé que dans l’immense majorité des cas une stimulation sexuelle favorisait leur écoulement et diminuait de façon sensible les maux (notamment de ventre) qui y sont souvent liés. Le second d’ordre plus psychologique : Les règles sont riches en œstrogène et les offrir au soumis est un moyen de le nourrir d’hormones Féminines capables de combattre – même de manière homéopathique – les effets de sa testostérone.

Qu’elles soient exclusivement clitoridienne ou pas, ces toilettes donneront à la Femme l’occasion d’enrichir son plaisir sexuel, de multiplier ses orgasmes ou ses jouissances et de renforcer son autorité sur l’homme. A chaque fois qu’il les pratiquera l’homme tombera en effet dans un état de soumission fort. Elles pourront donner l’occasion de mettre en place des rituels : La toilette du réveil, celle du retour du travail, celle de l’essuyage après avoir uriné, etc…Dans tous les cas, ces échanges, aussi pervers soient-ils, permettront par leur fréquence et leur intensité, d’atteindre une forme d’intimité, rare, unique au sein du couple.
Un autre liquide exogène – celui-là – peut se trouver au creux d’un Vagin : La semence masculine. Le comble de la soumission masculine est de devoir nettoyer le sperme déposer par un amant dans le ventre de sa Maîtresse, surtout si Elle lui interdit toute forme de pénétration ou de jouissance dans son corps. Il se sentira deux fois plus cocu et cette acceptation ultime de sa soumission comblera souvent d’aise une Femme et renforcera son autorité. Il existe toute une littérature à ce sujet (Le fameux "creampie" en anglais) mais force est de constater que les impératifs de sécurité liés au SIDA rendent cette pratique pour le moins délicate voire dangereuse. Néanmoins – si c’était possible – tout vrai soumis devrait expérimenter – au moins une fois – cette tâche pour sa Maîtresse, l’évocation postérieure de cette action suffisant généralement à lui rappeler son statut.

Toilettes

Une fois l’intimité établie une Maîtresse sera en droit d’exiger que la bouche de son soumis puisse lui servir parfois de toilettes (Je parle toujours de ce qui provient de son sexe), pour marquer son territoire et affirmer sa Supériorité.
Si j’imagine que – pour de multiples raisons – cette activité ne serait pas quotidienne, une fréquence moyenne de 2 à 3 fois par mois me semble raisonnable.

Je n’aime pas les euphémismes de "champagne" ou "douche dorée" (Même si je les emploie lors de traductions). Puisque son liquide est sacré aussi bien pour la Maîtresse que pour son soumis dans une relation D/s, pourquoi ne pas employer les vrais mots comme urine, pisse ou pipi ? De la même manière pourquoi la Maîtresse pour son plaisir ou pour humilier plus son soumis hésiterait-Elle à le nommer urinoir, toilettes, pissotière voir chiotte lorsqu’Elle l’utilisera comme tel.

Si les mots permettent d’abaisser d’avantage le soumis dans le côté humiliant qui caractérise cette tâche il ne devra pas non plus en oublier le caractère gratifiant, la Maîtresse lui offrant quelque chose de très personnel, fabriqué par son corps, de l’urine certes mais aussi un nectar Divin puisqu’Elle est Déesse à ses yeux. A ce titre il devra la remercier pour ce "don" qu’Elle lui fera (Comme lorsqu’il l’essuiera bien sûr)

Bref même si cette tâche ne devait pas être quotidienne elle devrait se caler sur le quotidien de la Femme c’est à dire être pratiquée non seulement l’après midi après un thé (comme j’ai pu en faire l’expérience) mais aussi parfois le matin au réveil lorsque le pipi est plus concentré et donc plus odorant pour que l’homme puisse sentir (et apprendre à apprécier) toute la complexité du fonctionnement de Son corps.

Parallèlement la Femme pourra en profiter pour expérimenter les positions qui la satisferont le plus : Debout – comme un homme – le soumis à genoux (sachant que ce dernier – ironie du soir – doit s’asseoir à cause de sa cage), accroupie comme au bord d’un chemin de campagne, allongée dans son lit le matin, ou sur un trône conçu à cet effet, l’essentiel étant de rendre la chose plaisante et ludique. Elle pourra également expérimenter le fait de recevoir un orgasme lingual, en négligeant de passer par les toilettes pour soulager auparavant sa vessie, sans risque autre que de s’épancher dans une bouche conçue à cet effet.

Puisque son urine est sacrée la Maîtresse pourra aussi – c’est évident – l’utiliser pour doucher son soumis ou comme l’utiliser comme base à la préparation d’un lavement.