Archives du mot-clé zizi

Quolibets

" J’admets qu’il a l’air ridicule mais c’est justement ça qui m’amuse. Je trouve délicieux de savoir qu’une Femme en contrôlant un homme avec une cage de chasteté puisse l’amener à tant de bassesses contre la promesse de pouvoir se libérer un jour, jusqu’à accepter de le faire en se branlant devant deux jolies Dames et à arriver à jouir malgré leurs quolibets. "

Pas sur les mains

" Tu aimes quand je te caresse tes petites couilles mon bébé ? Je sais que tu aimerais que je te retire ta cage pour que tu sentes aussi mes mains sur ton zizi mais je n’ai pas le temps. Je dois me préparer pour aller voir un monsieur qui aura une vraie queue à me présenter mais, si tu veux, c’est moi qui te branlerai dimanche en te racontant ma soirée. Pense juste à racheter des gants en latex car tu sais bien que si j’apprécie qu’on jouisse dans mon vagin ou dans ma bouche, j’ai horreur de sentir du sperme sur mes mains. "

Scénario

" Imagine un autre homme avec nous dans cette pièce. Toi uniquement vêtu de ta cage de chasteté, moi dans cette tenue impudique offrant ma chatte à ta langue puis ma bouche à sa queue et mes seins à ses mains, le temps que mon excitation et ta langue fassent leur effet et que je lui demande de me prendre pour palier ton incapacité à le faire. Dommage ce ne sera pas pour ce soir mais en attendant que je trouve le premier rôle masculin pour faire l’amant nous allons pouvoir répéter le tien, celui du mari qui prépare sa Femme à le faire cocu. "

Valeur ajoutée

" Avec ta petite bite tu ne me ferais jamais l’amour et je te ferais cocu. Dans le fond ma vie ne changerait pratiquement pas et tu ne m’apporterais pas de valeur ajoutée. En revanche, savoir rendre ta langue désinhibée et disponible à tout moment que je jugerais opportun pour servir les besoins sexuels et fonctionnels que réclame mon intimité me ferait certainement grandir dans la perception que j’ai de ma Supériorité Féminine, en la libérant des petits tracas dus à mon métabolisme. Tu pourrais même rapidement me devenir indispensable. Et puis, penses-y, une Femme change plus souvent d’amant que de bidet. "