Archives du mot-clé Psychologie

Fetlife

Pour ceux qui ne connaissent pas, Fetlife est un réseau social orienté BDSM, bondage, fétichisme, etc…une sorte de "Facebook" sur lequel j’invite les lectrices (et lecteurs) interessé(e)s ou en recherche d’un rapport Reine/chevalier à s’inscrire.

Avantages de ce site :

  • Il est international (donc de langue anglaise) mais il y a de nombreux groupes et sujets en Français
  • Il y a plus de 8500 participant Français que l’on peut retrouver par région
  • Il est entièrement gratuit
  • Il n’y a pas de publicité (hormis une barre latérale à droite comme sur Facebook

Vous pourrez en consultant ma page (pseudo weenie) en savoir un peu plus Mesdames sur mes fantasmes car même si je suis convaincu que c’est au chevalier de s’adapter à ceux de la Reine, il n’en est pas moins vrai qu’un socle d’attirances communes facilite l’évolution d’une relation D/s (et qu’un chevalier ne devrait rien avoir à cacher même – et surtout – sur tout ce qui touche à sa sexualité).

Mon score de soumis présent sur Fetlife suivant le quizz "Avez-vous une attirance pour le BDSM ? "

  • Soumission 96%
  • Goût pour l’humiliation 93%
  • Experimentation 86%
  • Exhibitionisme / Voyeurisme 57%
  • Bondage 46%
  • Switch 36%
  • Vanille 29%
  • Sadisme 21%
  • Masochisme 18%
  • Domination 7%

Ce qui me laisse à penser que j’ai bien un profil de "chevalier soumis" (Vous pourrez trouvez le test – en anglais- ici)

Pour en savoir plus allez sur cette page.

Dévirilisation VS Féminisation

La Femme est Reine donc le Féminin Divin, l’homme est chevalier (ou soumis)

S’il est dangereux, voire improductif de l’attaquer sur son ego d’être humain, il est raisonnable de penser que le soumis doit être dévalorisé dans ce qui fait sa virilité ou plus exactement que sa virilité soit dévalorisée.

Dévirilisation :

Puisque l’attribut dont le mâle est le plus fier est son pénis, c’est la première chose à laquelle devrait s’attaquer une Femme en :

  • Lui refusant toute forme de pénétration
  • Contrôlant ses orgasmes et lui faisant porter une cage de chasteté
  • Prenant des amants

Lui refuser toute forme de pénétration :

C’est lui dénier le fait d’accomplir ce que pour quoi un homme est génétiquement programmé : Trouver un ventre Féminin pour se reproduire. Même si faire l’amour n’a pas que ce but c’est aussi un signe de reconnaissance d’une Femme vis à vis d’un homme. En acceptant la pénétration elle reconnaît implicitement (voire inconsciemment) qu’Elle voit en l’homme qui La pénètre un géniteur possible. En se refusant Elle lui signifie qu’Elle ne voir pas en lui les attributs de la virilité qu’Elle recherche

Contrôler ses orgasmes :

C’est lui dénier le fait d’être sexuellement autonome.

Prendre des amants :

C’est lui signifier que même si Elle l’aime Elle a besoin parfois d’une relation sexuelle avec un VRAI mâle et que l’impotence de son soumis l’oblige à se retourner parfois vers d’autres hommes capables de lui donner ce plaisir attendu.

Le conduire à penser Féminin

Le rendre fétichiste :

La frustration de n’avoir pas accès au corps de sa Maîtresse le rendra beaucoup plus fétichiste et le fait qu’il s’occupe de ses vêtements par exemple l’amènera à se rendre compte qu’ils sont bien plus importants que les siens, plus beaux, plus doux, plus soyeux. Il prendra plaisir à se sentir dans cette univers le plus souvent nouveau pour lui.

L’intéresser à la mode :

Restreindre son accès aux magazines masculins et lui faire lire des magazines Féminins lui permettra de mieux comprendre les Femmes, leur psychologie, leurs goûts. En s’intéressant à la mode il apprendra à faire la différence entre un string et un tanga, un boxer et un shorty, un pantacourt et un corsaire, une jupe droite et une jupe trapèze, un escarpin et une mule ce qui facilitera grandement à terme les discussions avec sa Maîtresse notamment pour tout ce qui concerne la gestion de Ses propres habits et accessoires.

Lui faire pratiquer des activités Féminines :

Lui apprendre la manucure, à coiffer, le rendre responsable de la gestion du stock des produits de maquillage ou d’hygiène de sa Maîtresse, lui apprendre à marcher avec des talons hauts, à s’asseoir ou se pencher comme le fait une Femme

Le rendre plus Féminin

Il ne s’agit pas là de Féminisation mais par exemple de lui construire une garde robe unisexe (Personne ne remarquera que les boutons sont inversés mais lui le saura), de lui faire porter des couleurs pastelles, des sous-vêtements Féminins sous ses habits.

Le conduire à régresser

Encourager sa nudité :

Le fait de le maintenir nu au domicile "conjugal" – si la température le permet – l’empêchera d’avoir l’intimité à laquelle chacun aspire naturellement. Il se sentira plus "esclave", voire animal devant une Femme parée de ses vêtements, qu’ils soient sexy ou ordinaires. Sa cage de chasteté apparente renforcera son humiliation. Cette nudité devrait être conservée en présence de tiers initiés à la Domination Féminine ou voulant mieux la connaître.

L’animaliser :

Dans le prolongement de la nudité. Lui faire porter juste un collier, le promener en laisse. Le faire parfois manger ou boire dans une gamelle ou lui faire faire ses petits besoins dans le jardin (si c’est possible) ou sur une litière.

Lui faire porter une couche :

Le fait d’être propre et d’utiliser des toilettes étant un des premiers actes de socialisation dans la construction d’un individu, le fait de devoir porter une couche et de la souiller bouleversera dans son esprit la perception qu’il a de sa virilité en le faisant régresser à l’état de petit garçon. Il ne s’agit pas là de l’infantiliser (Même si une Maîtresse peut le faire par ailleurs) mais de lui faire comprendre que si Elle le désire Sa Partenaire peut aussi décider de contrôler une fonction aussi basique et intime que l’accès aux toilettes.

En faire un objet sexuel

L’utiliser comme gant de toilette ou toilettes :

Puisque la Domination Féminine prône – à juste titre – la Supériorité de la Femme et de la Féminité, il me semble inconcevable qu’elle ne passe pas également par l’adoration de la Vulve, non seulement parce qu’elle est conçue pour donner la vie, mais aussi parce qu’Elle est à l’image de ce qui fait la complexité d’une Femme (voir la suite dans cet article)

En faire un objet bi-sexuel

Lui imposer des relations sexuelles avec un autre homme, surtout s’il est hétéro par nature, comme par exemple des fellations pratiquées sur Ses amants ou d’autres soumis. Lui expliquer soit que sa Reine n’aime pas le faire et qu’il doit se substituer à Elle pour lui éviter cette tâche, soit inversement qu’Elle aime et qu’Elle veut lui apprendre à aimer ce qu’Elle aime.

Femme de pouvoir

Toutes les femmes qui détiennent le pouvoir m’ont toujours impressionné et lorsqu’elles ont le charme de Madame Dati (et un pantalon en cuir) elles me fascinent.

Si la fréquentation de l’Elysée est forcement limitée à un petit nombre, toute femme ayant un peu de charisme et de volonté (voir l’article précédent) peut – surtout si elle à un partenaire à tendance soumise – prendre le pouvoir dans son couple et devenir la Reine d’un chevalier qui l’aime.

Origines de la domination et de la supériorité Féminine

 Traduction d’un texte d‘Elise Sutton (Psychologue américaine et Dominatrice)

Qu’est ce que la domination Féminine ? Le terme lui même semble être incongru dans une société dominée par les hommes. La domination Féminine n’est pas issue des Femmes dominantes ou Féministes. Ce sont les hommes qui ont inventé l’expression de domination Féminine pour classer leurs désirs par catégories sexuelles et sociales de se soumettre au genre Féminin.

Ma curiosité pour la domination Féminine s’est développée au cours de vingt années d’études et de pratique de cette dernière. J’ai appris beaucoup sur les sujets qui la composent et les désirs des hommes soumis. Quand on parle de ce sujet, j’estime avoir une certaine expertise basée sur mes années d’études, d’observation et de participation. J’ai appris qu’il y a des raisons pour lesquelles les hommes ont des désirs de soumission envers les Femmes. Le fond de la nature d’une personne s’exprime en ce qui concerne la sexualité par différents désirs sexuels. Pour un débutant, un homme qui désire être sur le dessus pendant les rapports sexuels est considéré comme normal mais un homme qui désire recevoir une fessée ou être fouetté par une Femme est considéré comme perverti. Cependant, je suis arrivé à comprendre que dans les deux cas mentionnés, les désirs proviennent du même noyau. Que le désir profond est d’être sexuellement dominé par une Femme. Il est exprimé différemment mais provient de la même motivation profondément enracinée. Non seulement cela, mais cette nature profondément enracinée évolue et l’homme qui a le désir d’être sur le dessus pendant les rapports aujourd’hui peut très bien désirer recevoir une fessée ou être fouetté par une Femme demain.

Une fois que j’ai appris à comprendre à la fois la nature des hommes et des Femmes et la supériorité naturelle des Femmes sur les hommes j’ai obtenu la clef me permettant de comprendre tous les désirs de soumission chez les hommes. Peu importe que ses désirs s’expriment par différents fantasmes. La racine et le noyau de ceux-ci proviennent tous de la même source. À savoir, le désir du genre masculin d’être dominée et régenté par le genre Féminin. Par conséquent, aucune expression de cette nature soumise ne m’étonne ou ne me choque. Je l’ai entendu de la bouche de tous de mes clients masculins et je l’ai vu par moi même en participant à ce style de vie de domination.


Les hommes désirent la punition corporelle, le Féminisation obligatoire, l’humiliation, le god ceinture, les jeux humides (tels que des lavements obligatoires ou des douches dorées), et d’autres activités de D&S (domination et soumission). Les hommes veulent adorer la Féminité en honorant son physique et ses besoins sexuels (culte de corps) et ils veulent être domestiqué par leurs épouses. Mais le fil commun à tous ces désirs sexuels et de docilité est l’attirance pour l’autorité Féminine. Pour moi, c’est la définition exacte de la domination Féminine. La domination Féminine est l’expression de l’amour pour l’autorité Féminine. C’est de cela que la plupart des hommes veulent et ont besoin. Toutes les manifestations fétichistes ou désirs spécifiques sont les expressions extérieures du besoin d’un homme d’aimer l’autorité Féminine.

Des termes comme domination Féminine, suprématie Féminine, et supériorité Féminine ont tous été inventées par les hommes, car ils ont essayé d’expliquer leurs désirs envers le genre Féminin. Ainsi il est raisonnable pour les Femmes d’en profiter en employant ces mêmes termes (ainsi la raison du titre de mon site Web).

Les mots ne sont que des images verbales. Un bon signal envoyé à l’esprit masculin modifiera la programmation acquise par son subconscient depuis son enfance. Les hommes créent la majorité des œuvres d’art, de dessins et d’images représentant la domination Féminine pour exprimer combien les Femmes puissantes sont importantes à leurs yeux et à quel point ils se sentent faibles en leur présence. Ces images représentent ce que les hommes ressentent à l’intérieur d’eux même. Le poète et l’auteur de chanson emploient des mots et l’artiste emploie des images pour exprimer des sentiments profonds. Ainsi lorsqu’une une Femme devient cette image en s’habillant d’une tenue fétichiste, en employant certains mots ou sa voix d’une certaine façon, elle touche la nature docile de l’homme, déclenche ses sentiments et désirs, le rendant faible et vulnérable. Toutes ses barrières et mécanismes de défense tombent alors et la Femme peut agir à sa guise sur l’homme. Ainsi Elle est libre d’agir sur lui d’une manière plus significative. Une vraie liaison intime peut avoir lieu entre la Femme et son partenaire puisqu’à ce moment Elle se voit comme il la voit. Elle sait qu’à ses yeux, Elle est en effet une déesse.

Ainsi je dis aux Femmes : ne soyez pas offensées par les dessins, les vidéos, ou la littérature sur la domination Féminine, quelque en soit le contenu. Au contraire, regardez de plus près ce qui est exprimé par le genre masculin. Qu’est ce que les hommes essayent d’exprimer quand ils produisent des médias qui montrent des hommes attachés et en collier aux pieds d’une Femme ? Demandez vous pourquoi certain sites de D/s Féminins comme « Un autre ordre mondial » ont tant de succès auprès des hommes. Que disent ces images au sujet de la nature soumise de certains hommes ?

Si une Femme y regarde de plus près, en faisant abstraction de sa pudeur et en examinant le message plutôt que le contenu, Elle gagnera de manière incroyable en perspicacité sur la compréhension de la le psychologie masculine. Quel est le message fondamental à toutes ces expressions, indépendamment du contenu ? N’est-ce pas simplement la reconnaissance du genre masculin de se soumettre au genre Féminin ? N’est-ce pas la représentation d’un besoin d’infantilisation intérieure, et d’un besoin d’être discipliné et formé par le genre Féminin ? N’est-ce pas dans la nature vraie de l’homme de s’abandonner au genre Féminin ?

Les Femmes ne doivent pas perdre de vue que ce sont les hommes qui ont besoin de domination Féminine. Ce sont presque toujours eux qui incitent leur Femme à partager ce style de vie. Un homme courageux ayant des désirs de soumission présente la domination Féminine à sa compagne. Pourquoi les hommes font-ils ceci ? C’est parce qu’ils désirent et ont besoin d’être soumis aux Femmes. Qu’importe si la société ou la religion essayent de montrer les hommes sous un jour différent, quelque chose de profondément ancré en eux tend à les rendre attirés par une Femme dominante. Ces désirs vont croître fortement avec l’âge et les hommes passeront des heures innombrables à rêver et fantasmer sur la domination Féminine. Malheureusement, même s’ils luttent contre eux, ses désirs vont les poursuivre et les hanter jusqu’à ce qu’ils puissent les vivre dans une réelle relation amoureuse.

D’un autre coté les Femmes qui prennent le rôle dominant et qui permettent à leur nature dominante de s’exprimer finissent toujours par adorer ce style de vie. Je suis stupéfaite de voir combien de Femmes qui étaient au départ hésitantes au sujet de la domination, aiment tellement leur nouvelle vie qu’elles se disent être incapables de redevenir soumise à un homme ou à d’avoir seulement une relation traditionnelle avec un homme. La domination Féminine libère les Femmes mais également les hommes, en leur permettant d’assouvir leur besoin de soumission. Ce style de vie peut être un rapport de gagnant/gagnant dans une relation de couple.

Infidélité masculine

Comme évoqué dans l’article précédent, la fidélité de la Reine envers son chevalier est une question de choix personnel de sa part mais pas une obligation. La fidélité du chevalier est – elle – non négociable.

Faut-il néanmoins prendre le terme fidélité au sens strict ou au sens large ? Dans le second cas on peut estimer qu’avoir un orgasme en l’absence de sa Reine ou sans son autorisation est pour le chevalier un acte d’infidélité. Même dans le cas ou il n’y a jamais entre eux de rapports traditionnels avec pénétration, la semence du chevalier, inutile à double titre, appartient à la Reine. Se libérer de cette semence ne peut donc être fait sans son accord. C’est bien sur, avant tout, une question de principe mais aussi d’intérêt.

Puisqu’un homme contrôle en général mal ses pulsions sexuelles il est normal que la Femme l’aide à le faire. Par ailleurs il est reconnu qu’après un orgasme la libido du mâle décroît fortement, là aussi la Femme doit pouvoir décider du moment le plus opportun pour le laisser se libérer. Enfin, qui dit plaisir solitaire ne dit pas plaisir caché et le caractère honteux de sa masturbation ne doit pas s’accompagner d’une pudeur mal venue de la part du chevalier

Ce contrôle exercé sur le chevalier doit avant tout être fondé sur la confiance. Une Femme sentira assez facilement, en général, s’il y a eu transgression de la part de l’homme. Lorsque c’est possible le port d’une cage de chasteté évite tout doute de la part de la Reine et toute tentation de la part du chevalier. Elle le rend plus vulnérable et son abstinence plus humiliante puisqu’il n’aura pas d’autre choix que d’attendre le bon vouloir – et la clef – de sa Reine. Il ne pourra plus ne serait-ce que se caresser sans atteindre la jouissance ou simplement toucher son zizi.

S’il est incontestable que dans une relation D/s l’orgasme de la Reine est infiniment plus précieux que celui du chevalier, il n’en est pas moins évident que ce dernier aime pouvoir se purger. Un homme vivant seul et n’ayant pas de relation avec une partenaire se masturbe plusieurs fois par semaine, voire par jour, même s’il a du mal à le reconnaître. Interdire toute forme de jouissance comme prôné par certaines Dominantes extrêmes, notamment Gynarchistes, est à mon avis contre-productif. Ce qui compte c’est avant tout que le pouvoir qu’a la Reine de décider où, quand, comment, et éventuellement devant qui, le chevalier aura le droit de se libérer.

Si l’orgasme de l’homme peut-être considéré comme nécessaire à son équilibre, il ne doit pas être vu comme un dû mais comme une récompense. A ce titre, sa rareté – même relative – et le fait qu’il soit accordé par la Femme comme un don, le rendra plus précieux. Son attente sera source de frustration et la libération, attendue, espérée, plus violente et délicieuse. La frustration de l’attente sera un moyen d’apprendre à transcender sa sexualité, à mieux apprécier une caresse, un baiser. Elle favorise aussi l’envie de donner du plaisir à l’autre sans espoir de retour autre que la satisfaction de Celle qui l’a reçue. En cela le chevalier sera aussi fidèle à sa mission.

 

Humilité

Traduction d’un texte trouvé sur un blog tenu par Une adepte de la Supériorié Féminine.

Pour beaucoup de femmes, humilier son mari ou partenaire peut être une activité très érotique et déclencher des émotions très fortes. Casser les moules conventionnels d’une société dominée par les hommes et le traiter d’une manière qui va à l’encontre de tout ce qui a pu nous être enseignée lorsque nous étions petites filles est à la fois très excitant et très valorisant. Pour les hommes qui acceptent cette forme de domination, ce peut être non seulement une expérience sexuelle forte en soi, pouvant le conduire jusqu’à l’éjaculation, mais cela peut également contribuer au développement d’un grand sens de la dévotion à l’égard de son épouse. Nous savons toutes que le cœur de l’homme passe par son estomac. De la même manière son esprit passe par son pénis. Le traiter d’une manière qui le maintiendra sexuellement en éveil vous garantira la fidélité de son esprit. Il vous appartient de vous en assurer. Puisque son sexe est relié à son cerveau, si vous contrôlez le premier, vous contrôlez le second.

L’humilier peut être fait de nombreuses manières. Cela peut passer par ses vêtements, ses corvées, son esprit, son corps, sa sexualité et/ou sa virilité, la féminisation, en le maltraitant verbalement ou en l’insultant, en se moquant de la taille de son engin, de sa vigueur ou en lui suggérant qu’il n’est pas un vrai homme. Quelques-unes unes ou l’ensemble de ses méthodes auront un pouvoir très fort sur les hommes soumis. Cependant toutes ne fonctionneront pas forcement. Pour certains soumis le fait de simplement les gronder sera le plus efficace. Pour d’autres il sera plus productif de leur faire porter des petites culottes en les traitant de lopette. Vous devrez expérimenter différentes manières pour voir ce qui est le plus efficace à vos yeux.

J’estime que pour beaucoup d’hommes que la meilleure approche est le modèle que j’appellerais "construction/destruction" de son amour-propre. Après qu’il ait été soumis ou en formation depuis quelques semaines, vous pouvez appliquer cette méthode. L’idée est de le maintenir humble. N’insultez jamais son intelligence car ça n’aura pas l’effet escompté et ne sera pas productif. Commencez plutôt par lui dire, par exemple, qu’il a du charme qu’il est plutôt bien bâti avec un pénis de taille normal et agréable dans le lit. En lui disant au début des choses positives vous tirez son ego vers le haut. Après quelques semaines vous pourrez commencer à critiquer sa technique au lit, faire des commentaires au sujet de la taille de son pénis, de sa vigueur et de son désir de vous plaire. Il deviendra inquiet et préoccupé. Vous pourrez le rassurer et l’inciter à penser que tout va bien. Quelques jours plus tard, recommencez à vous plaindre de choses à peu près identiques mais avec plus de force. Le processus entier doit se répéter jusqu’à ce qu’il soit constamment anxieux et prêt à tout faire pour vous satisfaire.

Je pense également que dans beaucoup de cas l’humilier devant d’autres femmes est important. Avoir sa virilité, la taille de son pénis, sa sexualité mises en cause devant vos amies sera à la fois dévastateur et excitant pour lui. De la même manière, j’estime que se faire servir devant des amies intimes alors qu’il est nu ou dans une tenue humiliante le poussera vraiment au bout de son désir de se soumettre. Il aura tendance à se plaindre ou à protester tout en ayant une érection. Le signe indiquant que votre tactique d’humiliation est la bonne ne viendra pas de ses yeux ou ne sortira pas de sa bouche mais se situera entre ses jambes. S’il bande, quelles que soient ses protestations vous saurez que vous aurez que vous êtes sur la bonne voie pour le conduire à l’humilité.