Archives du mot-clé Humiliation

Pute en chaleur

" Puisque tu n’as jamais été un vrai mâle et que ton zizi, même ridicule, et tes gênes font que tu ne pourrais jamais être une vraie Femme, j’ai pensé à une troisième voie pour t’aider à assumer ton absence de virilité et développer la part de Féminité que tout homme a inhibé en lui. L’idée n’est bien sûr pas de t’apprendre à raisonner ou te conduire comme une Dame mais à découvrir tout ce qui fait son côté femelle et à l’exalter pour faire de toi une pétasse obéissante et avide de me servir. Ca veut dire que dorénavant, lorsque nous serons à la maison, les vêtements masculins te seront interdits au profit d’habits aux codes si outrageusement Féminins qu’aucune Femme digne de ce nom accepterait de porter de peur de passer pour une pute en chaleur, ce que tu deviendras, puisque ta cage de chasteté limitera ta possibilité de te branler sans que je t’en libère et qu’il arrivera toujours un moment où tu seras prêt à tout pour que je le fasse. "

Produire peu

" Pour une homme qui ne se vide les couilles qu’une fois par semaine je trouve que tu produis peu en ce moment or si ta libido baisse c’est forcement à mes dépends puisqu’elle conditionne ton obéissance, ta résilience et ton entrain à me vénérer. Donc si ça continuait, soit je serai obligée de réduire la fréquence de tes branlettes, soit nous irons chez mon médecin pour qu’il te prescrive du Viagra. "

Au lieu de

" Au lieu d’être égoïste en ressassant intérieurement ta jalousie et ta frustration de savoir que tu seras cocu ce soir, j’aimerais que tu arrêtes de bouder et que tu fasses preuve d’un peu d’empathie en pensant au plaisir que je vais prendre et que tu me le montres en venant embrasser mes pieds et en me disant combien tu es heureux qu’un homme puisse m’offrir ce que tu serais bien incapable de me donner. "

Comme un enfant de 13 ans

" Puisque tu as un zizi de la taille de celui d’un enfant de 13 ans, je ne vois rien d’illogique à te considérer comme un enfant de 13 ans. Au moins pourrais-je reprendre ton éducation à un age où un garçon cherchant à s’émanciper de sa mère, ne voit plus dans une Femme l’image maternelle mais un objet sexuel à posséder. Le respect et l’obéissance dus à une Dame redeviendront naturels pour toi, tout comme la recherche de mon contact ou celui des objets Féminins qui m’appartiennent qui te rassureront et constitueront l’essentiel de tes émotions sexuelles en dehors de tes branlettes qui seront rares et encadrées. "

Accepter de partager

" Je suis ravie que tu aies compris que le meilleur moyen de me garder était d’accepter de me partager pour ne pas me frustrer de plaisirs que tu ne pourrais m’offrir avec cette petite chose qui tient toute entière dans ma paume. Et puis je suis sure que tu auras à cœur de me donner beaucoup de plaisir avec ta langue pour me donner envie de te récompenser avec ma main. "