Iniquité de traitement

A gauche l’homme d’une soirée à qui Elle va offrir la douceur de son vagin, à droite l’homme de sa vie qui devra supporter d’être contraint dans une cage en plastique.

L’esprit est ainsi fait qu’il est vraisemblable que le plaisir de cette Reine de savoir le second frustré renforcera le plaisir de se sentir pénétrée par le premier.


Petit culotte

Certaines Reines insatisfaites de la taille du zizi de leur chevalier lui font porter (à titre provisoire ou définitif) des petites culottes de "fille" afin qu’il soit conscient qu’il n’a rien d’un mâle à leurs yeux.

Dans l’idéal elles devraient être suffisamment féminines pour qu’il n’y ait pas de doute à leur sujet mais suffisamment sages pour ne pas les confondre avec celles de leur Maîtresse.

 



Pouvoir

Lécher – sur ordre – l’intimité de sa Reine, c’est reconnaitre la supériorité de sa Féminité.

Puisque tout "lèche cul" cherche à s’attirer les bonnes grâces de celle devant qui il s’abaissent, lécher son anus c’est lui reconnaitre le pouvoir absolu à l’intérieur du couple.

Outre le plaisir physique que cela peut apporter, imposer régulièrement cette caresse dégradante à son soumis permet à une Maîtresse de mieux mesurer (et de renforcer) le poids de l’autorité (physique et morale) qu’Elle exerce sur lui.